Suivez-nous : Facebook Twitter Google Plus

Pourquoi Pluton n’est plus une planète ?


Classé dans : Planètes Toutes les nouvelles du ciel

La plupart d’entre nous ont appris à l’école qu’il y avait 9 planètes dans notre système solaire. Hors, depuis 2006, il n’y en a plus que 8. Mais qu’est donc devenu Pluton ? La question revenant régulièrement lors de nos séances de planétarium , il me semblait intéressant d’y répondre.

Planètes : vers une nouvelle définition

D’un point de vue historique, Pluton a été découverte en 1930 par l’astronome américain Clyde Tombaugh. Celui-ci est à l’époque à la recherche d’une planète située au-delà de l’orbite de la planète Neptune. Le corps qu’il découvre alors s’avère un peu insolite. Pluton a des caractéristiques assez différentes des planètes connues à l’époque : petite taille (2 370 km de diamètre à comparer avec les 3 475 km de la Lune), une orbite très elliptique et très inclinée par rapport au plan de l’écliptique (plan défini par les orbites des autres planètes du système solaire). Cela n’empêche pas de la considérer alors comme la neuvième planète de notre système solaire. Les questions concernant la nature de Pluton n’apparaissent en réalité que bien plus tard. Ainsi, en 2003 une équipe découvre au-delà de Pluton un corps, nommé Éris, qui s’avère être plus grand que la neuvième planète. Se pose alors la question d’inclure une dixième planète. Mais les découvertes s’enchaînent avec Makémaké, Ocus et Sedna.

Au rythme de ces découvertes, le système solaire risque, dans le futur, de se retrouver avec plusieurs dizaines de planètes plus ou moins hétéroclites. L’Union Astronomique Internationale décide donc en 2006 de revoir sa définition d’une planète. Il faut bien d’une part tourner autour de notre Soleil, être de forme sphérique (ce qui exclut les astéroïdes), d’autre part, l’astre doit se trouver seul dans la région où il orbite. Or, on retrouve aux alentours de Pluton de nombreux corps et notamment ceux de la ceinture de Kuiper qui contiendrait plus de 100 000 objets de plus de 100 km. Pluton ne serait que son plus grand représentant, puisque la taille d’Éris a été depuis sa découverte revue à la baisse bien que sa masse resterait plus importante que celle de Pluton.

Une planète naine

Au regard de son importance historique et de ses particularités, l’Union Astronomique Internationale ne reléguera pas Pluton au rang de simple astéroïde. Elle décide de créer une catégorie intermédiaire qui se situe entre les planètes et les astéroïdes : les planètes naines. Aujourd’hui nous trouvons dans cette catégorie Cérès, Pluton, Hauméa, Makémaké et Éris. et d’autres objets du même type seront sans doute rajoutés à cette liste au fur et à mesure de nouvelles découvertes. Ce n’est pas la première fois que le nombre de planètes du système solaire change. Il y eu notamment l’ajout des planètes Uranus et Neptune découverte en 1781 et 1846. Céres les rejoindra en 1801 puis sera retirée de la liste des planètes 50 années plus tard.

Une mission vers Pluton

De par sa distance à la Terre, Pluton est resté pendant très longtemps un astre mal connu. Les meilleurs clichés pris par les télescopes terrestres ne montrant qu’un point sans détails, ce n’est qu’avec le télescope spatial Hubble qu’il fut possible de tenter de deviner l’aspect de Pluton.

 

 

Pluton est passé au plus près du Soleil en 1989 et s’en éloigne depuis. Si cet éloignement progressif a dans un premier temps découragé toute tentative d’exploration, la découverte de nouveaux corps au-delà de l’orbite de Neptune va motiver la NASA à envoyer une sonde pour l’explorer : New Horizon. La sonde est lancée en 2006 alors que Pluton est encore considéré comme une planète, statut qu’elle perdra quelque mois plus tard. Paradoxalement, c’est donc la découverte de corps dans les environs de Pluton qui permettront l’envoi de New Horizons mais conduiront à son retrait de la liste des planètes du système solaire. La sonde New Horizon atteint sa cible en juillet 2015 après un voyage long de 9 ans. Et aujourd’hui nous pouvons pour la première fois admirer le relief de Pluton.

Parlez du Pôle des étoiles à vos amis, partagez cette page !

Carte de la lune


Carte de la lune

NASA Mars Trek


Mars Trek

Pôle des Etoiles de Nançay


Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte