Suivez-nous : Facebook Twitter Google Plus

Journée mondiale des astéroïdes : sommes-nous prêts ?


Classé dans : Astéroïdes Phénomènes célestes

Célébrée depuis 2015, la Journée Mondiale Des Astéroïdes permet de mettre en lumière ces blocs rocheux du système solaire et surtout leur potentiel danger en cas de chute sur notre planète.

Pourquoi la journée mondiale des astéroïdes tombe le 30 juin ?

Cette journée a été initiée par l’astrophysicien Brian May (mais aussi guitariste du groupe Queen), l’astronaute Rusty Schweickart (mission Apollo 9), le réalisateur Grigorij Richters et Danica Remy (Présidente de la Fondation B612). Le choix de cette date n’est pas un hasard. Elle a été choisie en souvenir de l’explosion de l’astéroïde de la Toungouska survenue le 30 juin 1908.  Cet astéroïde tombé en Russie en 1908 mesurait entre 30 et 40 mètres de diamètre. Malgré sa relative petite taille, le caillou pénétra dans l’atmosphère terrestre à quelque 100 000 km/h et son explosion, entendu à plus de 1 500km de distance, dégagea une énergie  de 15 mégatonnes. L’onde de choc aura pour effet de raser près de 2 200 km2 de forêts.

Quel est le but de cette journée ?

Aujourd’hui, 1 969 astéroïdes sont classés comme potentiellement dangereux.

Il est donc primordial de sensibilier les populations au risque d’une collision dévastatrice. En effet, si chaque année la Terre est sujette à une multitude de petits impacts qui passent inaperçus, il arrive que des objets plus volumineux viennent heurter sa surface. On se souvient de ces images impressionnantes du bolide de Tcheliabinsk , un bolide surprise qui transperça le ciel avec fracas provoquant pas mal de dégâts et près d’un millier de blessés. Cette visite inopinée, nous rappelle ce risque venu de l’espace.

Photo de la trainée laissée par le bolide de Tcheliabinsk. 

Améliorer nos connaissances sur les astéroïdes

Depuis des années, plusieurs programmes scientifiques détectent, répertorient et suivent les astéroïdes géocroiseurs d’une taille supérieure à 1 km. Ceux-ci auraient un effet dévastateur et pourraient compromettre la survie de l’Homme. Les chercheurs répertorient également de plus petits astéroïdes représentant un danger en cas d’impact à l’échelle d’une région.

La Station de Radioastronomie de Nançay a déjà participé à des mesures de la masse d’astéroïdes. Des données de chronométrie de pulsars millisecondes obtenues avec le Grand Radiotélescope Décimétrique, on servit aux chercheurs de l’Institut Max Planck en Allemagne. Le résultat de leurs recherches a été publié dans l’article :  R. N. CABALLERO et al., « Studying the solar system with the International Pulsar Timing Array », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, Volume 481, Numéro 4, December 2018, Pages 5501-5516.

Développer des techniques pour dévier les astéroïdes de leur trajectoire

Même si le risque de voir un astéroïde percuter votre ville ou village est extrêmement faible, il faut garder en tête que cela reste possible. Dans les années qui viennent, en cas de risque imminent, l’option de détruire un astéroïde menaçant avec une charge explosive est peu probable. Cette idée n’est en effet pas si efficace qu’il n’y parait puisque l’explosion pourrait engendrer une pluie de furieux météores sur Terre. On préférera surement évacuer la zone d’impact. A moins que l’on décide d’opter pour la déviation de l’orbite de l’astéroïde.

On parle des astéroïdes au planétarium du Pôle des étoiles !

Le thème des astéroïdes (et des comètes) est abordé de façon ludique grâce au film Lucia, Le secret des étoiles filantesDiffusé lors des séances de planétarium à 15h les weekends et tous les jours pendant les vacances scolaires de la Zone B. On vous y attend !

 

Parlez du Pôle des étoiles à vos amis, partagez cette page !

Carte de la lune


Carte de la lune

NASA Mars Trek


Mars Trek

Pôle des Etoiles de Nançay


Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte