Suivez-nous : Facebook Twitter Google Plus

La France possède 1 des 5 plus grands radiotélescopes au monde


Classé dans : Instruments d'observation Toutes les nouvelles du ciel

Si depuis des millénaires, la lumière est le lien entre l’homme et l’Univers, les radiotélescopes sont eux des yeux gigantesques grands ouverts.

Mais avant de se pencher sur les radiotéléscopes il convient de répondre à cette question :  la lumière, c’est quoi ? La lumière est un rayonnement électromagnétique qui se propage à 300 000 kilomètres par seconde en répétant des vagues (ondes). On appelle longueur d’onde la distance entre 2 vagues successives. L’œil humain est sensible à de très petites longueurs d’ondes, c’est la lumière visible.

De l’étude de la lumière à l’écoute de l’Univers

A partir du 17ème  siècle et pour analyser la lumière, les hommes construisent des lunettes astronomiques et des télescopes, instruments capables de capter beaucoup plus de cette énergie. Vers la fin du 19ième siècle, on découvre la nature ondulatoire de la lumière et l’existence de rayonnements invisibles de petites ou de très grandes longueurs d’ondes sur Terre. (Les plus grandes étant les ondes radio que l’on utilise depuis plus d’un siècle pour les communications sans fils à distance). Mais si les théories existent à cette époque en revanche il faudra attendre 1932 & l’ingénieur américain Karl Jansky pour détecter pour la première fois un rayonnement radio venant du ciel. La radioastronomie est née et démarre avec elle, la construction des premiers radiotélescopes, ces instruments parfois gigantesques qui permettent d’étudier le rayonnement froid de l’Univers telles que les enveloppes froides entourant les étoiles en fin de vie ainsi que certains astres comme les pulsars qui émettent essentiellement un rayonnement radio.

Environ 150 radiotélescopes sont actuellement en activité.

Découvrez ici les particularités des cinq plus grands du monde :

#1 Arecibo, Porto Rico

C’est une parabole de 300 mètres de diamètre posée au fond d’une cuvette naturelle sur l’île de Porto Rico. Construit en 1963 l’observatoire mesura précisément la rotation de la planète Mercure. En 1992 il détecta autour du pulsar  les premières exo planètes. En 1974 il envoie un message radio à l’attention des extraterrestres : le message d’Arecibo


#2 Green Bank, US

Situé aux Etats Unis l’observatoire de Green Bank est la plus grande parabole entièrement mobile (100.584 mètres). Mis en service en 2000 il découvre plusieurs pulsars millisecondes, notamment le plus rapide : 716 tours par seconde. En 2006 il découvre un champ magnétique hélicoïdal dans la nébuleuse d’Orion.


#3 Effelsber en Allemagne

Avec ses 100 mètres de diamètre cet instrument étudie l’Univers depuis 1972. En 2008 il détecte de la vapeur d’eau au cœur d’un quasar situé à 11.1 milliards d’années lumière. Depuis 2012 en combinant ses observations avec le radiotélescope spatial RadioAstron les astronomes ont obtenu la résolution d’un télescope de 350 000 kilomètres.


#4 Le radiotélescope de Nancay, Sologne, France

Inauguré en 1965 ce grand radiotélescope a mesuré la vitesse d’éloignement de milliers de galaxies. En décembre 1973, il est le premier à détecter la molécule OH dans le cœur d’une comète. En observant à proximité du trou noir supermassif situé au centre de notre galaxie il confirme l’existence d’un pulsar. Une visite guidée proposée par le Pôle des Etoiles permet de découvrir ce grand instrument.


#5 Jodrell Bank, RU

Avec ses 76 mètres de diamètre c’est le premier très grand radiotélescope de l’Histoire. En contact régulier avec les quasars et les pulsars il découvre en 2003 le premier pulsar double. En 2005 il détecte une galaxie constituée de matière invisible au télescope optique.

Parlez du Pôle des étoiles à vos amis, partagez cette page !

Carte de la lune


Carte de la lune

NASA Mars Trek


Mars Trek

Pôle des Etoiles de Nançay


Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte