Suivez-nous : Facebook Twitter Google Plus

Les expositions


Profitez d’un vaste espace culturel de plus de 320m² afin de plonger dans les mystères de l’Univers et dans le monde singulier de la radioastronomie.

L’exposition permanente

Dédiée à la radioastronomie, cette exposition retrace l’évolution de l’observation du ciel, la compréhension et la connaissance de l’Univers à travers les âges jusqu’à nos jours ainsi que la grande Histoire de la Station de Radioastronomie de Nançay, les outils mis à la disposition des chercheurs pour décoder les signaux lointains et tenter de prouver l’existence de la vie ailleurs.

La progression du visiteur au sein de cette exposition se déroule en quatre temps matérialisés par quatre salles.

Salle 1 – Voir plus loin

Au début du XVIIème siècle, l’astronomie connait un tournant décisif. Avec l’apparition des premières lunettes et télescopes, l’Humanité acquiert la possibilité de voir plus loin. A l’évolution des instruments vont alors répondre des découvertes permettant d’étendre notre vision de l’Univers et de compléter l’inventaire des objets qui le peuple.

La création de l’observatoire de Nançay s’inscrit dans cette progression et marque l’avènement de la radioastronomie au XXème siècle.

Salle 2 – L’observatoire de Nançay

Créée en 1953, la Station de radioastronomie de Nançay est un site de recherche rattaché à l’Observatoire de Paris. Y collaborent des personnels de l’Observatoire de Paris, du CNRS et de l’Université d’Orléans. Au quotidien, ils assurent le fonctionnement, la maintenance et le développement des instruments permettant d’observer les ondes radio émises par les astres. Découvrez les instruments déployés sur les 150 hectares du site.

 Salle 3 – Les outils de la recherche

A l’exception de quelques informations recueillies par des sondes envoyées à la surface de certains corps de notre système solaire, la lumière est la seule information dont les scientifiques disposent pour tenter de comprendre l’Univers. Comment en tirer le maximum d’informations possibles ?

Salle 4 – Que cherchons nous ?

Les observations menées à Nançay reflètent un désir de découvrir et de comprendre. Découvrir notre Univers et les objets qui le peuple : planètes, comètes, pulsars, étoiles, galaxies, nuages de poussières interstellaires … Comprendre comment ceux-ci se sont formés, comment notre Univers a évolué et quelle en serait une éventuelle origine. Comprendre aussi comment, une forme de vie s’est développée à la surface d’une planète située à environ 150 millions de kilomètre d’une étoile somme toute quelconque. Et peut-être un jour découvrir qu’elle n’est pas la seule …


Les expositions temporaires

Actuellement deux expositions temporaires sont présentées.

Question d’espace – jusqu’au 7 janvier 2018

Présentée du 1er septembre 2017 au 7 janvier 2018, l’exposition Question d’espace est l’occasion de replacer dans un contexte plus large l’aventure de Thomas Pesquet. Celle-ci a monopolisé l’espace de quelques mois l’attention médiatique, mais pourquoi l’homme se projette t-il vers l’espace ?

L’exposition explore donc la thématique de la conquête spatiale, ses problématiques, ses objectifs scientifiques, les applications technologiques qui en découlent au quotidien. Communiquer, observer, soigner … L’espace est paradoxalement très présent dans notre vie de tous les jours.
Panneaux explicatifs et manipulations s’entremêlent pour vous inviter à réaliser un petit pas pour vous et découvrir ce qui en réalité fut un grand pas pour l’humanité.

Exposition réalisée par Centre Sciences et le CNES.

Regards Croisés-Art et astronomie – jusqu’au 07 janvier 2018

Du 1er février au 7 janvier 2018, la Galerie Capazza et le Pôle des Etoiles s’unissent pour mêler l’art et l’astronomie.

A partir d’un verre initialement en fusion, l’artiste verrier Antoine Leperlier tente d’organiser le chaos. C’est ainsi qu’il fige ses sculptures à l’instant où toute trace de leur origine a disparu. Ses œuvres ne sont donc jamais les mêmes. Au même moment, le télescope spatial Hubble a figé des instants de notre Univers. Et sans le chercher, l’artiste a créé, sous verre, des formes comme autant de nébuleuses photographiées par Hubble.
Le Pôle des Etoiles entrecroise les œuvres de l’artiste et les images d’Hubble, où la création de l’Homme répond à celle de l’Univers.

Coproduction Galerie Capazza / Le Pôle des Etoiles.

Parlez du Pôle des étoiles à vos amis, partagez cette page !

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte